Appel à communication Crise et incertitude sur le tourisme du XXIe siècle : scénarios et perspectives

Paru le 18 novembre 2021
Le congrès vise à être un espace de présentation, discussions et échanges permettant de partager connaissances et expériences en tourisme au niveau international, national et régional, en faisant converger les multiples perspectives en développement dans ce secteur des points de vue scientifique, éducatif, productif, de gestion et de développement, en intégrant les sujets transversaux d’actualité tels que la transformation et le changement sur les différents scénarios de crise et incertitude. De même, ce congrès constitue une opportunité pour que les mondes institutionnels, académiques et professionnels du tourisme se rencontrent.

Créer et développer des expériences innovatrices

L’objectif principal de cet événement est d’accueillir les acteurs institutionnels, les chercheurs, les professeurs et les professionnels du tourisme intéressés à analyser et discuter les nouveaux scénarios et perspectives vers la transformation et le changement du tourisme dans le futur, compte-tenu non seulement de la conjoncture sociale et économique, associée à la pandémie mondiale produit de la COVID-19, mais aussi de la complexité du contexte global et des défis liés à l’accomplissement des Objectifs de Développement Soutenable (ODS). De plus, ce congrès vise à stimuler la discussion sur la création et le développement d’expériences innovatrices qui promeuvent un développement soutenable du tourisme à différentes échelles (du local au national et à l’international), en reconnaissant et en travaillant de façon conjointe avec tous les acteurs qui interviennent dans les territoires.

Axes de réflexion

  • Le développement, les politiques publiques et la gouvernance touristique

Cet axe est centré sur l’analyse tant de propositions et projets de développement touristique sous différentes formes, que de leur relation avec les politiques touristiques qui leur définissent un cadre normatif. De même, cet axe vise à discuter des différents modèles de gestion et gouvernance du tourisme, y compris dans leur ancrage territorial, notamment en contraste avec les modèles plus classiques où il prédomine la prise de décisions de haut vers le bas ou du centre vers les périphéries. Finalement, l’objectif de cet axe est d’apporter de nouvelles connaissances et d’amener à la réflexion et la discussion sur le développement touristique, ses temporalités et modes de et gestion dans les contextes d’incertitude croissante et de crise écologique et économique.

  • Un regard sur le tourisme depuis la culture, le patrimoine et les imaginaires touristiques

Cet axe de réflexion a pour objectif l’analyse des relations entre les pratiques touristiques et la culture. Cette dernière est considérée comme dynamique en changement permanent rencontrant de multiples formes d’expression, traversée par les tensions d’un monde globalisé et hautement connecté, où les identités se transforment et se fluidifient et les significations symboliques du patrimoine se redéfinissent en permanence, et dans lequel l’interculturalité devient un motif important pour comprendre ces dynamiques. Cet axe vise à engager une réflexion sur les défis de la culture et le patrimoine face aux nouveaux scénarios de tourisme, construits à travers les imaginaires sociaux et touristiques, actuellement en transformation permanente dans les contextes du post-conflit, d’inégalité, de pandémie, de changement global, en lien avec les défis qui en découlent afin d’accomplir les Objectifs du Développement Soutenable (ODS).

  • Les entreprises touristiques, la chaîne de valeur et les nouveaux modèles d’affaires : les défis face aux changements et à l’incertitude

Cet axe de réflexion concerne l’analyse et la diffusion d’études portant sur la chaîne de valeur et productive du tourisme. Il inclut les processus de gestion, le développement des établissements et les projets entrepreneuriaux, afin de comprendre le comportement et la performance organisationnelle des entreprises dans ses différentes dimensions, pour la conception, la formulation et l’application de modèles, plans et initiatives stratégiques à partir de la recherche, la gestion de la qualité et la conception de produits, services et nouveaux modèles d’affaires qui visent l’optimisation de la productivité organisationnelle et la compétitivité, en réponse à la globalisation et aux défis liés aux dynamiques changeantes du tourisme, dans le cadre de l’innovation, du développement technologique, de la responsabilité sociale des entreprises, de l’éthique et de la durabilité.

Pour en savoir plus, l’appel à communication est disponible : ici.

Dates et procédure de soumission des communications

L’événement aura lieu les 11, 12 et 13 mai 2022 à Bogotá, Colombie, à l’Université Externado de Colombie et Plateforme « Zona digital ».

Les propositions de communication (résumés longs et posters finalisés) doivent être envoyée avant le 24 janvier 2022. Les résumés étendus (long abstracts) peuvent être en espagnol, français et anglais, et ils doivent suivre les critères suivants :

  • Longueur : 800 à 1000 mots
  • Contenu : titre, axe thématique auquel il est proposé, mots clés, objectifs, problématisation, méthodologie, résultats généraux et conclusions.
  • Style pour le corps du texte : Arial 11.
  • Interligne double.
  • Note : Ne pas inclure de tableaux, graphiques ni photos.

Contact : congresoturismo@uexternado.edu.co

Calendrier

  • Réception des propositions (résumés longs et posters finalisés) : Avant 24 janvier 2022.
  • Évaluation de la proposition : Entre le 25 janvier et le 28 février 2022.
  • Notification d’acceptation des propositions : Jusqu’au 21 mars 2022.

Comité d’organisation

  • Deiwi Zurbaran, Université Externado de Colombie.
  • Sébastien Jacquot, IREST – Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.
  • Judith Juarez Mancilla, Université de Basse Californie – UABCS.

Comité scientifique

  • Philippe Bachimon, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse.
  • Kaye Chon, Hong Kong Polytechnic University.
  • Philippe Duhamel, Université d’Angers.
  • Maria Gravari-Barbas, Université Paris 1- Panthéon-Sorbonne.
  • Stanislav Ivanov, Varna University of Management (Bulgary).
  • Maximiliano Korstanje, Universidad de Palermo (Argentina).
  • Joaquim Majó, Universidad de Girona (Cataluña).
  • Edna Rozo, Université Externado de Colombie.
  • Armando Silva, Université Externado de Colombie.
  • Agustín Santana, University of La Laguna (Tenerife).